Nous avons, Toutes et Tous, été bercés par le miracle et la magie des contes de notre enfance et des émotions distillées par les dessins animés de Walt Disney.

Au point, à l’âge adulte, de garder une âme d’enfant tout en disant, haut et fort, que bien évidemment, le Prince charmant et la Princesse n’existent pas….

Mais en continuant à l’espérer, au rythme de nos références affectives.

Directement liées à notre code-source.

Cet héritage qui s’est installé en nous, inconsciemment, en mimant très exactement et de façon symbolique, les exemples de relation qui ont bercé notre enfance.

De là à dire que nous ne pourrons échapper à notre passé, il y a un pas (immense !) que je ne franchirai pas…

Cependant et de façon tout à fait incontournable, tant que nous n’avons pas décidé de construire notre vie libre, nous aurons tendance à reproduire avec une
fidélité sans borne, les messages qui se sont intégrés en nous depuis notre naissance.

Cela surprend toujours de poser sur son propre chemin de vie un regard extérieur objectif et de s’apercevoir, à quel point, nos fidélités inaugurales nous entraînent à
rejouer des scénarii de vie qui ne nous appartiennent pas.

Mais que nous considérons comme étant totalement et exclusivement les nôtres…

Pour démêler cet écheveau de croyances, de reproduction de situations de vie affective, de schémas antérieurs, découvrons-en les raisons ici :

Leave a Reply