Les différents troubles du comportement scolaires sont, à juste titre, une source d’inquiétude légitime pour les parents face à ces signes de souffrance émis par
leurs enfants.

Dans la plupart des cas, dirons-nous.

Ces situations péjoratives concernant l’enfant se résument selon plusieurs orientations :

    • Indisponibilité pour les apprentissages
    • Inhibition relationnelle
    • Manque d’autonomie
    • Non respect des règles de la vie scolaire
    • Attitude de violence
    • Troubles de la mémoire
    • Manque de confiance en soi

Malheureusement, un certain nombre de ces attitudes qui s’expriment dans le domaine scolaire, ne sont pas toujours comprises comme des signes de difficultés
mais, au contraire comme des signes de défiance et de caractère fort, voire déjà incontrôlable, de la part d’enfants qu’il est nécessaire de « mâter » dès que
possible.

Or, ces malaises reflètent toujours des mal-êtres.

Qui, bien souvent, sont des héritages invisibles.

Qui s’accentuent à mesure que nous ne les comprenons pas.

Et que nous n’en favorisons pas la prise en charge adéquate pour y trouver une solution salvatrice.

Pour y voir plus clair, c’est ici :

Leave a Reply