Alphazur mieux vivre
en éclairant ses origines

Alphazur vous accompagne dans la découverte du sens de vos héritages comportementaux.

David Jeruzalska un coach en développement personnel Amiens

Citoyen du Monde appartenant à la Génération X, David Jeruzalska est issu des grands mouvements migratoires du XXème siècle.
Né à Paris, ayant vécu à Creil puis à Amiens, il porte en lui les souvenirs des paysages d’Europe de l’Est.
Traversant Mai 68 au son des comptines enfantines, il grave dans sa mémoire les accents de lutte pour un avenir meilleur.
Ado, il intègre, au son de la courageuse bataille de Simone Veil, l’impérieuse nécessité d’accueillir la Femme dans le respect absolu de sa différence et de sa liberté de choix.
Entrant dans le monde adulte au tournant des années 80, il participe à ce mouvement naturel d’engagement citoyen autour du symbole de l’émergence des radio libres.
Fervent développeur des « joyeuses colonies de vacances », il construit autour de la jeunesse le socle d’une dynamique sociétale ouverte sur le progrès.

Ses études supérieures en résidence universitaire façonnent encore un peu plus l’universalité de ses échanges.
Il en conclut avec la force de l’évidence que la connaissance n’a pas de frontière.
Devenu père, il amplifie cette « liberté de penser en dehors du cadre. »
En priorisant, dans les valeurs d’éducation qu’il souhaite transmettre, le principe existentiel majeur de la fonction de parent : « Apprendre à son enfant à se passer de lui ».
A travers un accompagnement riche et attentionné et, en même temps, une volonté affirmée de développer son autonomie.
Histoire de pouvoir transmettre une trousse à « outils de vie » associée à la liberté absolue de l’utiliser. Ou pas !

Inscrivez-vous à la Vidéothèque

Pour découvrir les solutions d’une santé augmentée et recevoir mon Ebook sur la gestion des peurs.

Le vécu forge l’avenir…

Investi dans l’amélioration des conditions de vie de chacun et mu par une résilience contactée dès l’enfance, il se dirige vers des études médicales.
Embrassant la carrière de médecin, son profil atypique non décelé durant son cursus scolaire va le mener à développer sa créativité et à créer une démarche d’accompagnement originale et performante. Parallèlement, il poursuit un cheminement philosophique en découvrant de façon encore plus approfondie les illustres précepteurs de la pensée qui ont jalonné ses lectures au gré de ses études et de ses passions.

Animé par la quête du sens de vie, il va communiquer son enthousiasme à toutes celles et tous ceux qu’il a pu croiser, accompagner, rencontrer au décours de sa vie personnelle, professionnelle et publique.
Chroniqueur polyvalent dans les médias ( presse, France Bleu, France 3), il développe cet art de mieux-vivre au gré de ses interventions.
Il focalise alors d’autant plus sa pratique sur les somatisations.

Nouvelle méthode de développement personnel

Sa définition des somatisations est la suivante : « Tout ce que l’esprit n’arrive pas à exprimer avec ses mots à lui, le corps va le dire avec ses maux à lui. »
Cette approche spécifique, associée à un parcours personnel de réflexion, l’entraine tout naturellement à optimiser une dynamique de cohérence d’activités. Il va, naturellement, faire évoluer sa pratique autour de la possibilité d’offrir à chacun la capacité à révéler ses propres talents et à construire une vie harmonieuse en phase avec ses valeurs et ses projets.

Cette démarche, évidente ses yeux, le conduit à créer une méthode de développement personnel axée sur la conduite du changement, la gestion des émotions et l’optimisation de la performance.
« Deviens qui tu es » est son credo permanent.

Le grand bond en avant

Il quitte alors l’exercice classique de la médecine pour se consacrer exclusivement au développement de cette approche humaniste plus en phase avec ses valeurs.
Fort de cette nouvelle expression professionnelle où l’accompagnement de centaines de patients va lui permettre de prendre en charge les stigmates douloureux de vies non épanouissantes, il va, de nouveau, faire appel à son potentiel créatif.

Héraut d’un combat permanent contre l’injustice, il souhaite intégrer des solutions pragmatiques immédiatement accessibles afin d’effacer les différences liées aux cursus d’études et à l’obtention ou non de diplômes.

Le plus des origines : traverser le miroir et comprendre le sens caché.

Qui de la poule ou de l’œuf ?…
Vous êtes-vous déjà interrogés, un seul instant, sur cette question à l’apparence anodine ?
Qui, de la poule ou de l’œuf, était là en premier ?
L’origine de la vie et son évolution : voilà ce qui est inscrit en filigrane au sein de ce questionnement…

Tout a un sens… A lire, justement, dans tous les sens du terme !
L’origine du monde est ainsi établie : de l’infiniment petit à l’infiniment grand, du proton à la galaxie ou de l’univers jusqu’à la plus infime partie d’un atome ?

Qu’est-ce qui en fonde la source ?

La science en offre une partition fondamentale.
De la physique de Newton et d’Einstein pour l’infiniment grand à la physique quantique de Planck pour l’infiniment petit.
Afin d’établir un processus logique et intelligible qui permet d’inscrire une compréhension optimale de ce monde dans lequel nous vivons.
Dans la même veine, une question existentielle majeure nous interpelle : d’où vient la pensée ?
Est-elle incluse dans les processus physiques liés au fonctionnement organique du cerveau ?
Au contact des neurones, des synapses, des hormones qui s’y trouvent en plus ou moins grande quantité, des signaux émis par le reste du corps et qui arrivent en permanence au centre de commande, des évènements extérieurs qui nous impactent directement ?

Ou est-elle plutôt liée aux représentations mentales de concepts élaborés par l’imagination ?
Dans toute la puissance de la composition artistique qui transcende l’esprit…
Vaste question, éternel questionnement !…
Mais, au delà de ces interrogations infinies, et si la vraie question était ailleurs ?
Plutôt que de débattre sur un mode binaire, nous transposions le débat sur un mode ternaire ?
Tu penses A, je pense B .
Arrêtons la bataille : construisons C !…
Voici, en effet, l’essentiel :

« Comment passer de la dualité à la complicité ? »

Comment passer de l’opposition à la concorde ?
Cette posture existentielle originelle d’opposition qui, au demeurant, nous a permis de continuer à se développer en nous permettant de nous adapter au milieu dit « hostile » reste, aujourd’hui, insuffisante pour nous emmener vers une harmonie de vie.
Parce qu’en refusant d’entendre l’expression de l’autre qui nous insupporte ou nous met en danger, nous refusons d’élaborer une solution qui nous permette d’aller au-delà.
La posture réflexe immédiate réside dans le combat. ce qui est parfois, voire souvent, nécessaire. Dans un premier temps !
Sans pouvoir construire une capacité d’élévation des idées, nous nous enfermons, à coup sûr, dans une dualité d’opposition qui porte en elle la stérilité et l’immobilisme. Le chemin est escarpé.Il induit une posture de départ : accepter d’accueillir une autre façon de voir cette même réalité.

Il impose à chacune des parties en opposition de gérer, au préalable, ses réflexes identitaires.
Ces mêmes réflexes qui déclenchent éternellement la volonté de domination, de préservation individuelle, et, bien souvent, d’anéantissement de l’autre.
Parce que nous recontactons nos réflexes originels : mon meilleur ennemi, c’est l’autre !
L’espace que nous avons reçu en héritage est, la plupart du temps, fondé sur cette dynamique binaire : « c’est bien, c’est mal ».

Et nous construisons, dans ce cas, notre monde de la pensée sur ces notions inamovibles.
Qui finissent par nous faire tourner en rond. Ou en cercle vicieux…

Inscrivez-vous à la Vidéothèque

Pour découvrir les solutions d’une santé augmentée et recevoir mon Ebook sur la gestion des peurs.

Dans ce cas, notre guide est l’étendue infinie de nos peurs…

C’est la raison pour laquelle, au-delà du temps et des époques, les agitateurs de peurs sont les usurpateurs de la pensée lucide : cette pensée éclairée et objective car desaffectivée, détachée des réflexes de survie.
Nous en avons tous fait l’expérience : témoins ou acteurs…
Pour en sortir définitivement, pour bâtir cet espace de complicité, une seule voie : la connaissance et la gestion de nos émotions.

Cela s’appelle aussi le développement personnel.
Parce que au-delà de toutes ces compréhensions posturales qui nous accompagnent dans nos relations extérieures, il est un secret que je souhaite partager avec chacun d’entre nous…

Il en va de même à l’intérieur de soi !

Nous avons, en permanence, ces deux voix qui nous murmurent, ces deux voies qui nous invitent à nous diriger vers des horizons rarement compatibles.
Des horizons qu’ils nous faut choisir, préférer, éliminer…
Avec des retours fréquents, style boomerang !
Dans le cadre du développement personnel, nous les soulignons comme la réalité d’un conflit interne.

Qui n’a jamais dit : « J’aimerais tant… mais ce n’est pas possible. Tu comprends, maintenant, j’ai des engagements qui m’empêchent de… »Qui n’a jamais compris que cette situation est la pire des orientations de vie ?
Car elle cultive avec obstination la dynamique des regrets comme vision d’avenir…
Cela ne veut, en aucune façon, dire : « Allez, lâche tout et fonce… »

Cela signifie avec force et détermination : « Choisir, c’est renoncer. »

Ne jamais regretter !
Cette troisième voie, cette alchimie de l’équilibre n’oppose plus 2 pôles.
Mais, au contraire, les réunit.
Autour d’une perspective où « tout est dans tout », distinct et complice.
Voici la grande idée !

Celle qui ouvre sur une vraie capacité à grandir. A l’intérieur de soi.
Celle qui n’oppose plus la passion à la raison.
Celle qui mêle les 2 énergies dans le creuset d’une alliance respectueuse de leurs 2 origines.
Cela induit un esprit d’équipe permanent où chacune passe le relais à l’autre, selon un rythme guidé par l’optimisation de la posture adéquate vis-à-vis de nos valeurs constitutives.

La passion et la raison ont la même capacité énergétique.

A nous de les cultiver en termes exponentiels !
A nous de transmettre cette dynamique, comme une évidence de vie, où chacun, mû par cette référence, donnera le meilleur de soi-même en permanence…

Où la créativité s’accueille et se développe avec la même importance que l’esprit cartésien.

En bonus : Mes réflexions intimes !

Parce que, pour tout vous dire, je n’ai pas vraiment vécu cet équilibre entre créativité et rationalité.
C’est, par contre, ce que j’ai appris… Et que je vis maintenant. Après un long chemin de découvertes et d’acceptation. Je suis né extra-terrestre…

Comme un certain nombre d’entre nous ! Mais, comme un certain nombre d’entre nous aussi, sans être dépisté. J’ai découvert, à l’âge adulte, mes origines.

Avec le même impact que celui de Clark Kent lorsqu’il découvre qu’il est né sur Krypton ! La science a, dans son vocabulaire, la terminologie pour l’expliquer : précocité, surdoué, hauts potentiels, profil atypique. Tout un tas de définitions qui n’explique jamais exactement le ressenti. Ma définition est la suivante : habitant d’un monde hyper-connecté en terme de vitesse de jaillissement d’idées où l’hyper-sensibilité guide la chamade des palpitations émotionnelles, emportées par une intuition débordante venant titiller la créativité dans notre quotidien. Pas toujours facile à intégrer dans un monde où 2+2 = 4 ! D’où ma volonté effrénée d’y trouver un équilibre… Après des études très formatantes et plutôt réussies (!), j’ai exercé l’activité de médecin généraliste. Une activité débordante, palpitante, attractive dans la volonté permanente d’apporter une qualité d’accueil, d’écoute, de diagnostic et d’amélioration de l’état de santé. Et, aussi, une interrogation existentielle de plus en plus omniprésente : « Où est le sens de tout cela ? » J’ai fini par le trouver : « La médecine mène à tout. A condition d’en sortir… » Pour une plus juste adéquation avec ma façon de voir la vie, j’ai fait évoluer ma pratique autour de la prise en charge de l’unité.

L’ unité corps-esprit… Ce que la médecine occidentale réduit encore à sa plus simple expression. J’ai focalisé ma pratique sur les somatisations.

Ma définition des somatisations est la suivante : « Tout ce que l’esprit n’arrive pas à exprimer avec ses mots à lui, le corps va le dire avec ses maux à lui. » Cette approche spécifique, associée à un parcours personnel de réflexion, m’entraîne tout naturellement à optimiser une dynamique de cohérence d’activités.
Une histoire d’alignement… Établir une harmonie de vie autour de l’équilibre entre la pensée et les actes. C’est ainsi que je crée une méthode de développement personnel, de gestion des émotions et d’optimisation de la performance associée à la compréhension des somatisations.

Le fruit d’un cheminement arrivé à maturité avec une expérience professionnelle reconnue, la formation continue, l’apprentissage permanent de nouvelles connaissances et l’esprit d’innovation. J’ai donc arrêté l’exercice habituel de la médecine pour me consacrer à la mise en place de ce projet en phase avec mes valeurs. Au grand dam de tous mes proches. En particulier professionnels. Cette nouvelle activité a très rapidement connu un succès important.

Dans la continuité naturelle de mon esprit « atypique » et après avoir pris en charge des centaines de patients, une évidence s’est imposée à moi.

En effet, un nombre très élevé de consultations concernait la souffrance individuelle liée à au manque de confiance en soi, à la difficulté de communication et à la situation professionnelle hautement stressante. Trois signes majeurs d’une qualité de vie dégradée. Trois signes majeurs qui m’ont conduit à trouver une solution satisfaisante pour chacun. J’ai donc créé ALPHAZUR. ALPHAZUR est le fruit de bientôt 30 ans de pratique professionnelle centrée sur la personne, d’un esprit innovant originel et de la volonté d’apporter des solutions adaptées, performantes et pérennes à chacun. ALPHAZUR offre à chaque femme et à chaque homme la possibilité de créer son propre espace de mieux-être en construisant l’alliance entre « Un esprit sain, un corps sain et une activité propice à donner vie à ses projets. » ALPHAZUR permet à toutes les femmes et à tous les hommes motivés par une vie harmonieuse de bâtir cette Femme Globale, cet Homme Global en lien avec l’alchimie de l’équilibre et de l’énergie positive. ALPHAZUR développe cet accompagnement autour de la conduite du changement, de l’acquisition de connaissances et de la mise en pratique de solutions innovantes adaptées permettant la création d’un épanouissement individuel. ALPHAZUR : l’alphabet du futur.
Un véritable challenge pour toutes celles et tous ceux qui ont bâti leur réalité sur les fondations des habitudes. Une véritable révolution pour toutes celles et tous ceux qui voient le changement comme source de peurs. Un véritable respect pour toutes celles et tous ceux qui contactent leur courage pour mener à bien cette aventure unique de vie : « Devenir ce que nous sommes… » Affranchis de tout l’héritage des réflexes de transmission. Libres de choisir ses nouveaux réflexes mus par des valeurs humanistes universelles. Ici et maintenant !
Pour que cette Femme Globale et cet Homme Global enfantent le monde de demain…

Vous avez des questions ?